Meeco publie son analyse de la nouvelle Stratégie Européenne de la Donnée

Le 19 février 2020, la commission européenne publiait sa nouvelle stratégie des données résolument tournée vers l’individu. Elle y citait le mouvement MyData comme un des modèles permettant de donner aux individus les moyens pour un meilleur contrôle et un meilleur exercice de leurs droits sur leurs données. 

Afin de permettre à tout un chacun de saisir la portée de cette nouvelle stratégie européenne des données, Meeco, un des acteurs majeurs de la communauté MyData, a publié une synthèse qui fait le point sur les enjeux, la vision et les problèmes mentionnés dans cette stratégie. 

En termes d’enjeux, Meeco pointe un des changements fondamentaux ayant eu lieu ces dernières années en matière de données; celui du glissement de la production de données des data centers vers les objets connectés et autres dispositifs plus proches de l’utilisateur (edge computing). Si ce changement implique que chacun de nous produira beaucoup plus de données que par le passé, la commission européenne y voit une opportunité de développer de nouveaux outils qui procurent aux individus un plus grand contrôle sur les données qu’ils produisent.

Concernant la vision de cette stratégie, Meeco nous indique que si la commission européenne considère les données comme une ressource créatrice de valeur et de croissance, elle estime aussi que leur exploitation ne peut se faire que de manière responsable, loin des abus et du capitalisme de surveillance dont nous avons été témoins ces deux dernières décennies. 

Quant aux problèmes, Meeco explique que plusieurs obstacles empêchent l’europe de profiter pleinement de son potentiel en matière d’économie de la donnée. Le principal obstacle est la disparité entre les états membres en termes de mise en place de cadres juridiques adéquats. La commission européenne y voit la nécessité d’une action coordonnée entre ses membres et énumère huit obstacles majeurs qui doivent être surmontés si l’Europe veut réaliser ses ambitions autour d’une économie de la donnée “human centric” : 

  • La disponibilité des données
  • Les déséquilibres du pouvoir sur le marché
  • L’interopérabilité et la qualité des données
  • La gouvernance des données
  • Les infrastructures et les technologies des données
  • La mise en capacité des individus dans l’exercice de leurs droits
  • La data literacy
  • La cybersécurité

Enfin, Meeco met en lumière, par le biais d’études de cas, des d’outils de gestion de données dont l’approche s’inscrit dans le cadre de cette nouvelle stratégie.  Ces études de cas sont analysées sous le prisme de cinq perspectives : business, droit, technologie, obstacles et catalyseurs. 

Pour découvrir plus en détails cette analyse riche en enseignements, n’hésitez pas à consulter le document d’origine dans son intégralité ici.  

MyData Global réoriente son action pour répondre à la crise du coronavirus

Depuis 2018 MyData Global fournit le cadre de réflexion et d’analyse nécessaire pour appréhender les enjeux liés à l’exploitation des données personnelles. Dans cette période marquée par la crise du coronavirus et face aux nombreuses tentations d’exploiter massivement les données personnelles des individus, ce cadre est plus que jamais indispensable. 

Le nombre de « solutions » pour mettre fin à la pandémie du COVID-19 est impressionnant. De l’approche techno-solutionniste à la surveillance des citoyens par les états, tout y est, faisant planer des menaces majeurs quant au respect de la vie privée et des libertés individuelles, et entraînant beaucoup de confusion quant à leur pertinence.

Pour pouvoir décrire, évaluer et informer sur cette multitude de « solutions », MyData Global réoriente son action et s’appuie sur la puissance de sa communauté internationale constituée d’entrepreneurs, chercheurs, activistes et experts pour ramener du sens et encourager le recours à des modèles de gouvernance fondés sur la transparence et le partage des pouvoirs entre les différentes parties prenantes. 

Pour ce faire, MyData a mis en place un processus qui lui permet de s’appuyer sur ses hubs locaux pour : 

  • Rassembler et répertorier les initiatives en cours afin de pouvoir les analyser, 
  • S’organiser autour de pistes urgentes pour pouvoir les développer et les amener à un stade de projets.

Les outils ont également été adaptés afin de répondre à cette nouvelle orientation : 

  • Une chaîne Slack dédiée à cette crise qui sert de source d’informations,
  • Des réunions hebdomadaires en ligne pour assurer le partage d’informations,
  • Un « digest » hebdomadaire pour que chacun puisse y voir plus clair. 

Cette réorientation de son activité constitue pour MyData un véritable défi et un paris risqué, mais plus que jamais la communauté se mobilise pour que l’exploitation des données personnelles se fasse dans le respect des droits. Le chantier est actuellement en cours et nous vous tiendrons au courant des ses avancées, d’ici là, n’hésitez pas à nous rejoindre et à apporter votre contribution ! 

MyData France powered by Fing, le hub local de MyData Global.
De nombreuses personnes de la communauté Mydata sont déjà actives dans différentes villes à travers le monde. Afin d’aller encore plus loin et de s’engager de manière plus structurée, ces personnes peuvent s’organiser en « hub » afin de mettre en place différentes actions et porter le concept MyData au niveau local.