Communiqué de presse post Lift

Communiqué de presse

Après le succès de la 1ère édition de Lift en France, la Fing se
prépare déjà à celle de 2010

4Plus de 500 personnes ont vécu une expérience inédite à Marseille, en
présence d’innovateurs et de chercheurs venus du monde entier
4

Paris –24 juin 2009– Lift with Fing, 1ère édition de la conférence internationale Lift à Marseille, a réussi le pari ambitieux de rassembler, au Palais du Pharo, plus de 500 curieux et passionnés, innovateurs, chercheurs ou entrepreneurs. Dédiée au « Futur, faites-le vous-même », cette rencontre inédite doit son succès à la mobilisation des participants venus du monde entier, à la qualité des intervenants et à l’implication des partenaires, en particulier des acteurs publics locaux.

En effet, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le conseil général des Bouches-du-Rhône et la ville de Marseille ont largement contribué à la réalisation de l’édition française et ont permis de découvrir la dynamique numérique locale dans le programme.
4Une conférence qui place l’homme et l’environnement au coeur de toute réflexion4
Rassemblement de pionniers du monde entier, cette 1ère rencontre française avait pour ambition de transformer le changement en opportunité et d’anticiper les idées ou les réalisations qui préfigurent déjà notre avenir.

« Nous ne sommes pas des défendeurs forcenés des technologies, mais nous souhaitons avant tout les inclure dans une approche plus globale et ainsi explorer la manière dont elles contribuent aux nouvelles dynamiques d’innovation », précise Laurent Haug, co-fondateur de Lift.

Déclinée autour de 3 dynamiques (les objets et la production industrielle, les organisations sociales et
le développement durable), la conférence a fait ressortir plusieurs idées structurantes, grâce aux présentations de près de 30 intervenants.
41. L’ambivalence des technologies4
Cette idée, sous-tendue dans le discours de Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du développement de l’Economie numérique lors de son intervention, a été également portée par Dominique Pestre, historien des sciences et chercheur à l’EHESS, dans sa présentation introductive. Les technologies peuvent être un formidable outil de construction d’un monde durable, mais seulement si elles émanent d’une volonté positive des acteurs (au niveau social, environnemental et entrepreneurial).
42. Le basculement du « do it yourself » au « do it ourselves »4
L’implication de plusieurs individus contribue à la propagation de l’innovation et à la production d’effets plus larges, sans pour autant mobiliser des technologies ou des moyens plus sophistiqués. Ainsi, un projet local étendu à une échelle plus grande peut entrainer des évolutions notables, surtout au niveau écologique.

John Thackara, directeur de l’entreprise
Doors of Perception, a présenté lors de son intervention un projet brésilien, Monumento, consistant à rénover des immeubles de bureau abandonnés à Sao Paulo pour les redonner à des communautés d’habitants.
43. La démarche d’innovation ouverte passe au-delà des principes de management4
Les entreprises commencent à s’ouvrir à cette démarche et à abandonner le recours systématique au contrôle accru, surtout en période de crise. Petit à petit, elles facilitent la création de passerelles entre innovateurs et non innovateurs, entre professionnels et amateurs… Euan Semple, Consultant, spécialiste de l’introduction des logiciels sociaux dans les entreprises, a confirmé lors de son intervention, que les ferments du changement émergent, surtout au niveau des systèmes d’information des entreprises.
44. Les enjeux autour du développement durable imposent de repenser complètement la chaîne de valeur et sa création même.4
Gunter Pauli, industriel belge et fondateur de nombreux projets et entreprises dans le domaine du développement durable, a mis au point une méthodologie de « pollution zéro », qui a donné son nom à l’institut de recherche qu’il dirige à présent.

Aujourd’hui, on donne des prix environnementaux aux hommes d’affaires qui disent qu’ils vont polluer un peu moins. Mais il ne faut pas polluer un peu moins : il faut arrêter de poluer.” explique Gunter Pauli.
4Un bilan très positif qui incite les organisateurs à se projeter en 20104
Plus de 500 personnes ont assisté à ces 2 jours de rencontres et ont ainsi vécu une expérience inédite. Entrepreneurs, chercheurs, directeurs de département stratégiques (marketing, développement…) ont répondu présents à l’appel de Lift et de la Fing pour cette 1ère édition à Marseille, à l’instar d’Alexis Mons, consultant du Groupe Reflex :
« Lift, comme la Fing font partie de ces trop rares organisations aptes à susciter métissages et fusions fertiles des idées de ceux qui les ont. Quand les deux ont annoncé qu’elles feraient cause commune pour un Lift France à Marseille ce week-end, mon sang n’a fait qu’un tour. Et je n’ai pas été déçu, bien au contraire ».

Cette satisfaction ressentie par le public d’avertis confirme l’intérêt d’une conférence atypique en
France et valide le besoin d’une approche créative et transformative des technologies, peu présente
dans les discours dominants.
« Nous avons réussi notre pari de créer cette conférence en quelques mois. Notre partenariat marche ; la diversité et la qualité du public, comme des intervenants le prouvent. Nous sommes donc ravis de le poursuivre en 2010, toujours au Palais du Pharo » soulignent Daniel Kaplan et Laurent Haug.

Pour accéder aux articles d’InternetActu et aux vidéos, cliquez ici
4A propos de la Fing4
Créée en 2000 par une équipe d’entrepreneurs et d’experts, la Fing a pour objet de repérer, stimuler et valoriser
l’innovation dans les services et les usages du numérique.
La Fing compte aujourd’hui plus de 160 membres, parmi lesquels on compte des grandes entreprises, des startups, des laboratoires de recherche, des universités, des collectivités territoriales, des administrations, des associations….
www.fing.org|http://www.fing.org/ (lien interne) | www.internetactu.net|http://www.internetactu.net/ (lien externe)

4A propos de Lift4
Lift est une conférence explorant les implications sociales des nouvelles technologies, basée sur le constat qu’anticiper le changement permet de le transformer en opportunité. La conférence se déroule depuis 2006 à
Genève, et s’exporte désormais en France (Marseille) et en Corée du Sud.
Evénement « inmanquable » selon la BBC, Lift a pour but de permettre à tous les acteurs d’un monde qui n’a jamais changé aussi vite de comprendre les opportunités et les dangers des innovations technologiques proches.
Véritable expérience faite de présentations, ateliers, discussions et moments sociaux, Lift a attiré pour sa dernière édition Genevois plus de 800 participants venus de 40 pays écouter des intervenants comme le père d’Internet
Vint Cerf ou l’ancienne présidente de Wikipedia Florence Devouard.
www.liftconference.com|http://www.liftconference.com/ (lien externe)

Lift with Fing est cofinancé par l’Union européenne. L’Europe s’engage en
Provence Alpes Côte d’Azur avec le Fonds européen de développement régional
4Contact presse4
Hopscotch – Elsa Pillette – 01 58 65 00 30 – epillette@hopscotch.fr|epillette@hopscotch.fr

Fing – Véronique Routin – 01 40 13 64 47 – vroutin@fing.org|vroutin@fing.org

Lift – Sylvie Reinhard – +41 76 387 31 57 – sylvie@liftconference.com|sylvie@liftconference.com

Présentation des ouvrages « Fabrique des Possibles »

Cet évènement est annulé, et reporté à une date ultérieure

La présentation des ouvrages « Fabrique des Possibles » aura lieu à la Cantine le mardi 24 juin prochain à partir de 19h.
Au cours de cette soirée seront présentés les 4 ouvrages « Fabrique des Possibles », commentés et dédicacés par leurs auteurs : Daniel Kaplan|Daniel Kaplan (lien interne), Thierry Marcou|Thierry Marcou (lien interne), Fabien Eychenne|Fabien Eychenne (lien interne), et Bruno Marzloff|Bruno Marzloff (lien externe).

Avec la sortie du 5e écran (Bruno Marzloff), la collection La Fabrique des Possibles s’étoffe, témoignant de travaux réalisés sur la ville numérique.
Découvrez les quatre ouvrages du programme Villes 2.0 .

Inscrivez-vous à l’évènement !|inscrivez-vous (lien externe)

La collection disponible en librairie :

Le 5e écran , Les médias urbains dans la ville 2.0|Accédez à la présentation de l’ouvrage (lien interne) – Bruno Marzloff
Fing & FYP éditions, , prix: 14,16 euros.
Sortie en librairie : 20 avril.

La ville 2.0, plate-forme d’innovation ouverte|Accédez à la présentation de l’ouvrage (lien interne) – Daniel Kaplan, Thierry Marcou. Fing & FYP éditions, prix: 14,16 euros. Paru en mars 2009.

Pour une mobilité libre et durable|Accédez à la présentation de l’ouvrage (lien interne) – Daniel Kaplan, Bruno Marzloff
Fing & FYP éditions, prix: 14,16 euros. Paru en janvier 2009.

La ville 2.0, complexe … et familière|Accédez à la présentation de l’ouvrage (lien interne) – Fabien Eychenne.
Fing & FYP éditions, prix: 14,16 euros

Achetez les ouvrages ouvrage en ligne

|Acheter cet ouvrage sur Fnac.com
Prix de chaque ouvrage : 14,16 euros