RGPD : pas de droit à l’oubli pour le droit à l’oubli

lesechos.fr


Le Règlement européen sur la protection des données (RGPD) renforce considérablement les droits des personnes à disposer de leurs données.

De manière très concrète, dès le 25 mai, jour de son entrée en vigueur, toute personne résidant dans l’Union européenne et dont une organisation détient des données personnelles pourra invoquer les différents articles du Chapitre 3 du règlement, tels que le 17 (effacement, ou droit à l’oubli) ou le 20 (portabilité des données) du RGPD et avoir ainsi le contrôle sur ses données.

>Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces éléments HTML tags et attributs :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.