Transitions² / Défi n°15 : Une seconde vie pour les “Communs” de l’écologie

En synthèse

Défi n°15 : Une seconde vie pour les “Communs” de l’écologie

L’enjeu : un renforcement mutuel des cultures numérique et écologique au service des Communs environnementaux

  • En facilitant la circulation des savoirs et des connaissances, le numérique a revivifié la notion de Communs, y compris dans les champs environnementaux (cartographie du potentiel de panneaux solaires, suivi de la déforestation, licences libres pour protéger les semences,…) ;
  • Mais il ne suffit pas d’utiliser des outils numériques sur des logiques de partage pour en faire des Communs, encore moins des Communs vertueux du point de vue environnemental comme l’a montré l’expérience de la consommation collaborative ;
  • Un agenda du numérique au service des Communs environnementaux inviterait ainsi d’abord à engager un travail de culture commune entre les acteurs du numérique, de l’écologie et les “Commoners”, qui empruntent souvent aux deux cultures. Les premiers sont familiers de nouveaux modèles de production et distribution de la connaissance et ses applications ; les seconds ont une longue culture et pratique des difficiles questions de gouvernance, y compris dans des temps longs.

> Lire la suite du défi « Une seconde vie pour les “Communs” de l’écologie” (.pdf, 4 pages)

[(A propos de ce travail

Cet article est extrait de l’ « agenda pour un futur numérique et écologique », publié en mars 2019 dans le cadre du programme Transitions² initié par la Fing.
L’ « agenda pour un futur numérique et écologique » s’organise en 20 « défis ».

> Lien vers la publication complète (Creative Commons))]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces éléments HTML tags et attributs :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.