Transitions² / Défi n°14 : Mobiliser le numérique au service d’une “démocratie écologique”

En synthèse

Défi n°14 : Mobiliser le numérique au service d’une “démocratie écologique”

L’enjeu : articuler les initiatives plutôt que les “techniciser”

  • Les civic tech au service des enjeux écologiques existent dans différents champs, qu’il s’agisse de faciliter la confrontation des arguments, améliorer la circulation de l’information ou renouveler les interactions avec les décideurs ;
  • Pourtant, leur contribution à la transition écologique est encore peu visible : leur capacité à produire de l’empowerment est discutable, les modèles économiques restent souvent associés à de la vente de données et leur lien avec les acteurs “traditionnels” de la démocratie participative reste faible ;
  • Les acteurs des civic tech doivent gagner en maturité, sortir d’une vision souvent encore trop techniciste et rationnelle au risque de produire des systèmes de décisions encore plus incompréhensibles. Elles devront pour cela travailler plus en profondeur sur une double litteracie, à la fois numérique et écologique

> Lire la suite du défi « Mobiliser le numérique au service d’une “démocratie écologique”” (.pdf, 4 pages)

[(A propos de ce travail

Cet article est extrait de l’ « agenda pour un futur numérique et écologique », publié en mars 2019 dans le cadre du programme Transitions² initié par la Fing.
L’ « agenda pour un futur numérique et écologique » s’organise en 20 « défis ».

> Lien vers la publication complète (Creative Commons))]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces éléments HTML tags et attributs :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.