Action en cours

Numérique tous risques

Le numérique à l’épreuve des crises et catastrophes

#   #   #   #   #   #   #

Présentation

Le numérique d’aujourd’hui semble avoir parmi ses présupposés un monde stable, en paix, promis à une croissance économique infinie et des ressources éternelles. La recherche et la prospective nous présentent un monde incertain, comportant de nombreux aléas.

Cette expédition vise à considérer les risques majeurs comme des épreuves radicales révélatrices des aléas, fragilités et dépendances auxquelles les dispositifs numériques sont exposés et exposent la société, et à imaginer des pistes de travail avec les acteurs de différents domaines (professionnels, politiques, sociaux) pour questionner le numérique comme dénominateur commun.

 

Thématiques

  • La question des données

Quelles sont les données nécessaires lors d’un événement majeur ? Comment collecter, stocker, et rendre ces données utilisables au moment des crises ? L’accès à ces données permet-il de partager les informations avec les catégories d’acteurs concernés ? Comment sensibiliser et mobiliser tous les acteurs de manière homogène dans la collecte, la gestion et l’usage de ces données ? Existe-t-il une ​data literacy (culture de la donnée) suffisante, et sinon, comment la fait-on émerger ?

  • La question de la capacitation

Comment, dans des situation de crise, faire monter en compétences les usagers, individuellement et collectivement ? Qui sont les acteurs concernés, services territoriaux, assureurs, entreprises, chercheurs, associations, pour accompagner cette montée en compétences ? Comment mettre en capacité durablement les populations confrontées aux risques majeurs ? Comment, et sous quelle forme, le numérique peut-il encourager une culture de la mise en commun et de la collaboration pour trouver des solutions dans les crises ?

  • La question des métiers

Quels sont les métiers impactés directement et indirectement par des événements majeurs, et comment les intégrer dans une logique de préparation aux crises ? Quels impacts sur son métier, son organisation, ses relations avec les autres acteurs concernés, y compris les usagers ? En quoi le numérique peut faciliter ces adaptations aux risques majeurs et à leur répétition, et une forme de résilience des métiers concernés ? Comment prendre en compte les nouveaux usages du numérique dans le travail, mis en exergue en temps de crise ?

  • La question de la gouvernance

Comment les circuits de décision sont impactés lorsqu’un territoire est confronté à une situation de crise ? ​Les plans de prévention actuels et dispositifs de prévention et de pilotage sont-ils à réinventer ? Quels sont les nouveaux acteurs avec lesquels il faudrait travailler, et comment ? Le numérique contribue-t-il à ouvrir le jeu d’acteurs mobilisés ? Quelles leçons tirer des crises pour mettre en place des organisations apprenantes ?

Perspectives

VU DU NUMÉRIQUE :
• Est-ce qu’on est en train de concevoir le numérique comme si il allait fonctionner face à tout, alors qu’il sera vulnérable aux submersions et coupures de réseaux ?

• L’internet initial était conçu comme résilient face aux menaces géopolitiques, est-ce encore vrai ?

• N’est-on pas en train de faire un numérique inadapté à un monde incertain, de s’en remettre à des systèmes (deeptech) qui nous calculent plutôt que fondés sur des capacités humaines ?

• Comment envisager le rôle du numérique “low-tech”, moins dépendant, moins centralisé, plus ancré dans les territoires, qui soit facilitant plutôt que fragilisant ?

• Dans les moments d’instabilité, Internet et les outils numériques sont-ils toujours au service du commun et de la collaboration ?

VU DES CRISES :
• Qu’est-ce qu’un monde où le numérique permet de répondre aux crises ? quels sont ses rôles face aux enjeux de soutenabilité ?

• Contraintes et limites des réseaux et systèmes d’information en temps de crise ; nouvelles dépendances numériques.

• Comment le rôle de la société civile évolue-t-il ?

• Quels rôles pour les non-spécialistes du numérique ?

• Comment prendre en compte les nouveaux usages du numérique dans l’appréhension des risques et crises ?

Étapes

  • Temps 1 : Exploration thématique (4 mois)

Veille sur les usages du numérique et problématisation
Élaboration de la grille d’enquête et de la cartographie des acteurs
Rencontre croisée “Connecteur Recherche” entre praticiens et chercheurs
Livrables  : Cahier de veille

  • Temps 2 : Ateliers “terrain et prospective” (5 mois)

Au moins deux terrains (territoire ou événement majeur), selon partenariats
Enquêtes de terrain : entretiens à partir de la grille d’enquête
Atelier “Scénarios Prospectifs”
Livrables : Synthèse enquête de terrain, Scénarios prospectifs

  • Temps 3 : Pistes d’innovation  (3 mois)

Élaboration de pistes nouvelles sur les 4 axes étudiés
Recommandations sous forme de kit/boite à outils pour les trois temps (avant-pendant-après).
Livrables : Synthèse et Recommandations

Événements

Il n’y a pas d’évènement à venir.

Mercredi 23 novembre, 17h-18h30 : intervention Webinaire Incubo #1 « La crise et le territoire ». S’inscrire

Vendredi 25 novembre : participation au lancement Challenge « Risques industriels majeurs » avec la Métropole de Rouen, à l’occasion de la semaine du développement durable.

L'équipe

Juliette Grossmann
Juliette Grossmann
Chargée de mission projet Numérique tous risques
Denis Pansu
Denis Pansu
Responsable innovation ouverte

Partenaires