L'intelligence artificielle (IA) va-t-elle détruire de l'emploi ?

En 2014, nous répondions à la controverse « le numérique crée-t-il de l’emploi ? » en disant que le numérique détruit certains emplois, qu’il en crée d’autres par ailleurs et qu’il faudrait plutôt voir comment il va continuer de transformer la nature, le sens et la valeur du travail. Ce n’est pas tant la question de la quantité, mais bien celle de la qualité des emplois qui devrait être traitée. Actuellement, derrière presque chaque service numérique que nous utilisons (livraison, plateforme d’intermédiation, réservation), il n’y a pas seulement des logiciels intelligents qui connectent des travailleurs et des clients, mais il y a des humains dont les performances sont contrôlées en permanence, notamment par un « management par algorithme ».

L’intelligence artificielle ne se développe pas toute seule, grâce à quelques développeurs, elle est entrainée par des humains pour s’améliorer sans cesse. Des « fermes à clics » exploitent des travailleurs installés dans les pays émergents pour augmenter la popularité de posts Facebook. Puisque la technologie est de plus en plus présente dans notre quotidien, il est essentiel de veiller à ce que cela ne se fasse pas au prix d’une plus grande précarité et instabilité du travail et du revenu des travailleurs, quelque soit leur localisation géographique.

Vous & la Fing

Participez à nos travaux

Les échanges et productions se déroulent sur le réseau collaboratif de la Fing.

Proposez un projet

Vous avez un projet innovant qui fait le lien entre transition numérique et transition écologique à valoriser ou nous présenter.

Suivez-nous