Quels sont les outils numériques du travailleur du 21e siècle ?

Depuis sa formation initiale, et au cours de ses diverses expériences professionnelles, l’individu se construit des habitudes de travail et un environnement personnel : ordinateur portable, tablette, téléphone mobile, logiciels, services, etc. De nombreuses activités aujourd’hui sont ainsi sous-tendues par une interface, une application, ce qui permet à l’individu de reconstruire un environnement de travail en toutes circonstances et en tout lieu (notamment quand ses outils numériques sont portables), mais aussi … en constante évolution.

Au-delà de la question de l’outillage, l’actif du 21e siècle acquiert et développe des usages techniques (métiers) et sociaux (réseaux) des outils numériques. La plupart de ces apprentissages se fait de manière informelle, à travers l’expérience, l’observation, la débrouille, l’essai-erreur ou encore dans l’interaction aux autres. La gestion de différents projets et/ou activités simultanément lui permet de développer différentes compétences, qu’il valorise et fait évoluer, afin d’assurer la continuité de son parcours professionnel, quelles que soient les discontinuités.

Afin d’aider les actifs à se simplifier la vie (professionnelle et extra-professionnelle) au quotidien, il devient nécessaire de :

Redonner aux individus la maîtrise de leur vie numérique par la création d’un espace souverain personnel garanti par un tiers de confiance, mais aussi par une autre gestion et exploitation de leurs données personnelles, telle est l’ambition du concept de la Musette numérique de l’actif, développé dans le cadre du projet Digiwork. Par exemple, les travailleurs de plateforme devraient pouvoir récupérer leurs données de réputation (notes, commentaires) et les intégrer à leur CV (expériences, diplômes, compétences) pour présenter un profil plus riche. Une personne devrait pouvoir combiner les informations de son calendrier, de ses déplacements, ses données de géolocalisation, les données de sa montre connectée, … pour faire une analyse plus fine de ses différents temps d’activité et éventuellement décider de cesser telle activité car elle est néfaste à son bien-être. Ce ne sont que 2 exemples des potentialités de la Musette numérique, des dizaines de services ont été imaginés lors d’ateliers créatifs.

Pour aller plus loin

> Livrable définissant le concept et la philosophie de la Musette numérique
> Livrable “Confrontation du concept à de potentiels utilisateurs “

Vous & la Fing

Participez à nos travaux

Les échanges et productions se déroulent sur le réseau collaboratif de la Fing.

Proposez un projet

Vous avez un projet innovant qui fait le lien entre transition numérique et transition écologique à valoriser ou nous présenter.

Suivez-nous