Contacts

Agenda

Pas d'événement programmé

Les partenaires

Green Eyes (Montre verte / CityPulse)

Lors de la manifestation Futur en Seine en juin 2009, la Fing présentait la "Montre Verte", un prototype de capteur environnemental personnel et mobile. L’objectif est de multiplier par 100 ou 1000 le nombre de capteurs environnementaux et d’associer les citoyens à la mesure environnementale. Le projet se poursuit maintenant dans plusieurs directions : la plate-forme CityPulse, l’amélioration des capteurs, et l’expérimentation du concept à l’échelle européenne.

Après les premières expérimentations de la montre verte, le projet passe à la vitesse supérieure

Depuis sa première expérimentation en juin 2009 à l’occasion de « Futurs en Seine », le projet « Montre verte-Citypulse » a connu des avancées significatives et franchi plusieurs étapes importantes :

Historique du projet

Le projet « Montre Verte » a été incubé dans le programme Villes 2.0 de la Fing. Il a pour objectif principal de démontrer comment la coproduction de données environnementales avec les citadins peut transformer radicalement la connaissance des environnements urbains, accélérer les changements de comportements et développer de nouvelles relations entre les acteurs publics urbains, les autorités locales et les citadins.

La 1ère édition de « Futurs en Seine » en 2009, et le financement par la Région Ile de France d’un appel à prototypage pour cette 1ère édition, nous a permis de construire un premier démonstrateur et de l’expérimenter pendant quelques semaines avec les parisiens et franciliens. Ce premier démonstrateur se compose :

  • d’un dispositif personnel communiquant, la montre verte, équipée de deux capteurs environnementaux (ozone, bruit,) d’une puce GPS et d’une puce Bluetooth. L’appareil a la forme d’une montre que son porteur emmène avec lui dans la ville, capturant et stockant des mesures qui sont ensuite publiées sur le réseau.
  • d’un téléphone mobile, sur lequel une application java embarquée permet de visualiser les niveaux de bruit et d’ozone mesurés par la montre verte et de transmettre à intervalles réguliers ces mêmes données à une plate-forme ouverte, Citypulse, qui reçoit, stocke et rend disponible les données de mesure. Les données, totalement anonymes, peuvent être exploitées librement pour être projetées sur des cartes, utilisées dans des modèles, etc.

Des habitants du 2e arrondissement de Paris, des collégiennes de Montreuil, des passants de la place de la Bastille ont porté la montre verte, parcourant et mesurant l’espace urbain, produisant des mesures diverses, de niveaux d’ozone, de décibels, d’horodatages, de latitude, longitude et altitude, à partir desquelles furent réalisées les cartographies des territoires parcourus par ces premiers béta-testeurs. Toutes ces cartographies sont consultables, toutes les données de chaque expérimentation sont téléchargeables à partir du site web (www.lamontreverte.org) et réutilisables par qui le souhaite.

Le développement de la plate-forme Citypulse

Celle-ci a démarré en janvier 2010, co-financé dans le cadre de l’appel à projets « services innovants du web ». Il s’agit de concevoir et réaliser le premier exemplaire d’une plate-forme web fédérative de partage des mesures environnementales.

 » En savoir plus sur le Projet City Pulse

L’amélioration de la montre verte elle-même

Il s’agit d’améliorer ses capteurs, de leurs précisions, le design de l’objet qui les embarque, les traitements des données et leur transmissions. Ce projet est labellisé par le pôle de compétitivité « Advancity » et co-financé dans le cadre de l’appel à projets « Tic et ville durable ». Ce projet démarre dans quelques semaines.

 » En savoir plus sur l’amélioration de la Montre Verte

Le montage d’un dossier de candidature au programme européen Interreg 4B, « Green Eyes »

Avec des partenaires anglais, hollandais, belges, suisses et français, le projet « Green Eyes »consistera à déployer et expérimenter à grande échelle le dispositif complet Montre verte-Citypulse à Manchester, Amsterdam, Genève et Paris.

 » En savoir plus sur le Projet Green Eyes

Vous & la Fing

Participez à nos travaux

Les échanges et productions se déroulent sur le réseau collaboratif de la Fing.

Proposez un projet

Vous avez un projet innovant qui fait le lien entre transition numérique et transition écologique à valoriser ou nous présenter.

Suivez-nous