Découvrez notre rapport moral 2018


La Fing en écosystèmes
La vie collective de la Fing s’articule entre ses adhérents, ses partenaires, son équipe et un riche écosystème de contributeurs et d’organisations proches avec lesquelles nous nouons des coopérations de réflexion et d’action. Nous avons contribué ces dernières années, dans des rôles divers, à la naissance de la 27e Région, d’OpenDataFrance, ou encore de la SCIC MedNum ; nous poursuivons dans cette voie : en décembre 2017, la Fing a contribué à la fondation de l’association La Fabrique des Mobilités, dispositif original initié par l’ADEME destiné à stimuler l’innovation dans ce domaine à forts enjeux, mais aussi à renforcer la maîtrise collective et le développement de communs de la mobilité. Au fil de 2018, nous avons incubé et accompagné l’émergence de la Plurality University portée par Daniel Kaplan, réseau international focalisé sur les imaginaires du futur - devenu une association autonome mi-2019. En octobre 2018, nous avons participé à la naissance de Digital Africa, soutenue par l’AFD et permettant de renforcer les dynamiques d’innovation en Afrique - et d’en apprendre beaucoup au regard des contraintes (énergétiques, climatiques, …) auxquelles se confrontera le numérique en Europe demain. Issu de nos travaux, le mouvement international MyData s’est aujourd’hui développé dans près de 50 pays. La Fing est associée à sa gouvernance et en anime le hub français, d’une grande vitalité. Nous avons également participé, au fil de l’année 2018, aux échanges préparatoires à la naissance du Centre Internet et société (CNRS) et du GDR du même nom, rassemblant des chercheurs de nombreuses disciplines pour travailler sur des problématiques sociotechniques riches. Nous avons consacré du temps à des actions communes avec les Designers éthiques, OpenFoodFacts, le Carrefour des innovations sociales, la Fonda, l’UNAF, l’ORSE, Communication publique,… Enfin nos travaux sur la transition écologique nous ont conduits à densifier nos échanges avec les acteurs associatifs et collectifs de ce domaine, dont la Communauté Explor’ables du CGDD ; et dans le prolongement de nos riches collaborations avec le Club GreenIT, nous avons participé à la naissance de l’Institut du numérique responsable, rendue publique en juin 2019.

Dynamiques transformatrices
Si la vocation première de la Fing reste sa mission exploratoire et prospective, nos travaux nous ont conduits en 2018 à poser la question d’une approche plus explicitement transformatrice, visant à faire levier sur le numérique que nous analysons et sur la société elle-même. En copilotant le Transformateur (sur le travail et l’emploi), en construisant un « Agenda pour le futur écologique et numérique », en transcrivant en pistes d’action nos recherches de Capacity ou nos pistes de NosSystèmes ou de Rétro-design de l’attention, nous ne cherchons pas autre chose. Mais le cycle #RESET, engagé en juillet 2018, a joué un rôle de révélateur et nous a engagés plus clairement sur la voie d’une transformation du numérique, appelant une transformation de la Fing elle-même. La tribune RESET-Réinventer le numérique, publiée en janvier 2019, premier résultat de ce processus, ouvre une nouvelle phase, qui nous transforme et qui ne peut s’envisager qu’avec des coopérations et coalitions renforcées : décrire ensemble le numérique que nous voulons, les leviers pour y parvenir et coordonner une dynamique collective.

Téléchargez le rapport moral​ 2018

Vous & la Fing

Participez à nos travaux

Les échanges et productions se déroulent sur le réseau collaboratif de la Fing.

Proposez un projet

Vous avez un projet innovant qui fait le lien entre transition numérique et transition écologique à valoriser ou nous présenter.

Suivez-nous